Patrimoine

A VOIR : QUELQUES CURIOSITES

L'Eglise St Hilaire fin du XVe début du XVIe

à l'intérieur de l'glise :

Bois polychrome du XVIIIe sur stalle

Huile sur toile de Sartoris de 1838 représentant St Hilaire

Huile sur toile de Jean Chevolleau : le Golgotha

Deux vitraux de Jean Chevolleau 1964

  • La crucifixion
  • La vierge aux innocents


1

1

Lieux divers

  • La Tour des Laudes XVe siècle
  • Le logis de la Roche des Echardières XV-XVI-XVII-XVIIIe
  • La maison de la Berthellerie 1600 et fin XXe
  • La maison rouge XVIIe (rue Jean-Charles Guichet)
  • La vieille maison de la Coussaie
  • Des vieux creux de maison

Une bonne douzaine de demeures plus cossues aux toits d'ardoises apparut entre 1870 et 1900.

La voie ferrée et la gare

La première expropriation a lieu en 1867 afin de permettre la réalisation de la voie ferrée reliant la Possonnière à Niort. La ligne se dirigeant vers la Châtaigneraie est mise en service en 189O.

Le trafic y est important.

Avant 1939, jusqu'à 22 trains y circulent quotidiennement, acheminant tant voyageurs que marchandises. Dix-sept employés sont alors attachés au service de la gare, auxquels s'ajoutent les ouvriers d'entretien habitant dans les maisonnettes de passage à niveau.

Un train dit de « denrées » transporte par ailleurs chaque jour le poisson de la ROCHELLE vers Paris. Café, hôtels et commerces se développent autour de la gare.

Les bœufs parthenais, nombreux dans la région à cette époque et reconnus pour leur aptitude au travail, sont embarqués sur le quai de marchandises. Avec la fermeture de la gare et le déclin des usines, l'activité de la commune change de nature.


Mairie du Breuil Barret - 27 rue de la Mairie - 85120 BREUIL BARRET
Tel : 02 51 87 47 56 - Fax : 02 51 87 40 36 - Email : mairie-breuilbarret@wanadoo.fr

création sites internet mairies